nous vous proposons la réalisation du test antigénique covid 19 uniquement sur rendez vous

Ronronthérapie : caresse de chats ne donnent pas de puces !

Ahhh…le doux ronron du chat. Calme, apaisant et si agréable à votre oreille. Comme vous appréciez cette caresse féline après le stress de votre journée de travail ! Pas la peine de trouver un bar à chat où profiter de la bienfaisante ronronthérapie. Vos chers Mistigri et Grosminet vous attendent à la maison pour une minute câline de ronronthérapie privée. Mais…pour que l’expérience ne finisse pas en démangeaisons cauchemardesques, pensez à traiter vos matous contre les puces !   

Et ron et ron, petite thérapie !

Appréciée au Japon, la ronronthérapie aurait des pouvoirs calmants et apaisants. Dans les nombreux bars à chats de la capitale japonaise, les stressés du travail ou de la vie en général, viennent retrouver la paix intérieure. Ils y consomment du thé en caressant le doux pelage de minous dociles.  Diverses études scientifiques et psychologiques ont prouvé que les propriétaires de chats étaient en meilleure santé psychologique que ceux qui en sont privés. Le ronronnement serait aussi responsable d’une baisse de la tension artérielle, d’une diminution du risque d’infarctus et d’une heureuse augmentation de la sérotonine, hormone du bonheur.

Un chat sans ses puces est un bon ronronthérapeute

Pour bénéficier de vos séances de ronronthérapie particulières, sans le désagrément des puces, il existe plusieurs moyens de débarrasser votre chat de ses parasites et de le traiter. Il ne faudra pas le traiter de sac à puces ou de tous les noms, mais on utilisera l’un des nombreux produits vétérinaires vendus en pharmacie.  

Les comprimés

Ils conviendront aux chats dociles qui ne sortent pas les griffes quand on veut les soigner ! Leur action est quasi immédiate.

Le spray

Ce moyen d’éradiquer les puces sera pratique pour les chats qui ont du mal à avaler les comprimés. Leur action est instantanée et dure environ 1 mois. L’application de façon uniforme sur tout son corps, n’est pas toujours aisée si le chat est indisposé par le bruit et/ou l’odeur du spray.  Il faut tenir compte du poids de l’animal pour calculer le nombre de pressions utiles et appliquer le produit.

Vermifuge

Même si le parasitage de l’intestin est un fait assez rare, un traitement vermifuge peut être utile pour éviter une re-infestation rapide.

Pour être heureux, évitons la re-infestation

Chassons les puces de notre intérieur

Maintenant que la petite peluche est débarrassée de ses vilaines puces, il ne faudrait pas qu’elles se réinstallent dans sa jolie toison par manque de vigilance. Il est donc important de prendre soin de purifier tout l’environnement de l’animal. Pour cela on emploiera des fumigènes, sprays, aérosols. Toute la gamme de produits antipuces servira à traiter les canapés, lits, coussins et à « arroser » toutes les pièces où transite votre chat. Si vous possédez un parquet-bois dans lequel les puces aiment déposer leurs larves, l’éradication peut nécessiter plusieurs traitements.

Plutôt prévenir que guérir

Plusieurs solutions préventives vous éviteront à long terme une nouvelle infestation.

Les pipettes.

S’appliquant mensuellement sur la peau du chat, elles ont à peu près la même efficacité que les sprays mais sont plus discrètes (odeur et bruit).   

Les colliers

Résistants à l’eau et imbibés de substances actives à libération prolongée, ils doivent être remplacés environ tous les 4 à 6 mois.

Enfin débarrassé des puces, vous voilà prêt pour une séance-maison de ronronthérapie : rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr